Identification de deux autres Marocains parmi les terroristes tués à Leganes

Les corps des deux frères marocains, Mohamed et Rachid Oulad Akcha, ont été identifiés sur la base des résultats de l’analyse des restes humains, trouvés après l’explosion, le 3 avril, dans un appartement de la localité de Leganes (banlieue Sud de Madrid) où avaient péri six terroristes présumés et un agent de la police espagnole, indiquent mardi des sources judiciaires. L’identification des frères Akcha a été confirmée, grâce au test ADN, par les services chargés de l’enquête sur les attentats du 11 mars dernier contre un train de banlieue de Madrid, ont ajouté les mêmes sources. Les frères Akcha faisaient partie de la liste des six terroristes présumés recherchés par la justice espagnole comme auteurs matériels des attentats qui avaient fait 191 morts, rappelle-t-on.
Dans le mandat d’arrêt, émis par le juge d’instruction de l’audience nationale d’Espagne, une juridiction spéciale, les frères Akcha sont accusés d’acquisition du matériel explosif utilisé dans les attentats du 11 mars. Lors de leur traque par la police espagnole, le 3 avril, ils se sont suicidés en faisant exploser l’appartement où ils s’étaient réfugiés à Leganes, en compagnie de Serhane Ben Abdelmajid, alias « le Tunisien », Jamaleddine Ahmidane, alias « le Chinois », Abdenbi Kounjaa et Asri Rifâat Anouar. D’après des sources proches de l’Institut anatomique de Madrid, il reste à identifier le cadavre d’un autre terroriste présumé. Il pourrait correspondre à celui de Saâd Berraj, accusé également par la justice espagnole d’entretenir des relations avec « une bande terroriste.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *