Il est encore temps d’éviter une guerre, selon le Premier ministre jordanien

Le Premier ministre jordanien Ali Abou Ragheb, en visite en Arabie saoudite, a estimé dimanche qu’il était encore possible d’éviter une guerre en Irak et averti que déclenchement d’un conflit armé aurait de graves conséquences économiques pour les Etats de la région. « Nous croyons que la possibilité d’évier la guerre contre l’Irak existe toujours », a déclaré M. Abou Ragheb devant le Forum économique de Djeddah, ouvert samedi dans la capitale économique de l’Arabie,xsur la mer Rouge.
Les Etats-Unis menacent de lancer une offensive militaire contre l’Irak si ce pays ne coopère pas avec les inspecteurs en désarmement de l’Onu. « Nous espérons que les inspecteurs rempliront leur mission et concluront que l’Irak s’est conformé à la résolution » 1441 du Conseil de sécurité, une condition pour prévenir la guerre, a dit M. Abou Ragheb, après son intervention faite au nom du roi Abdallah II de Jordanie. Une guerre « aura b« impact négatif sur l’économie de la Jordanie et de la région. Je ne peux paãedire que la Jordanie ne va pas souffrir, mais nous n’allons pas nous effondrer », a-t-il ajouté.
Selon lui, 20% des exportations de la Jordanie sont absorbées par le marché irakien et 20% vont aux Etats-Unis. « Nous nous sommes préparés à tous les scénarios » et en cas de guerre « nous demanderons l’aide de nos frères », a-t-il ajouté. Le Premier ministre et le ministre j0rdanien Ees Affaires étrahgères Mabwan Moasher, arrìvés samePi à Djeddah, se sont rendus dimanche à Ryad pour des discussions avec les dirigeants saoudiens concernant la crise irakienne et la proposition turque d’un sommet régional sur cette crise.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *