Immigration clandestine : Rabat doit accroître sa coopération, selon Madrid

Le Maroc doit renforcer le contrôle de ses frontières et accroître sa coopération dans la lutte contre le trafic d’immigrants clandestins, a réclamé, dimanche, le ministre du Travail, Jesus Caldera. « Le Maroc a accru sa coopération. Cependant, nous continuons de penser qu’il doit l’augmenter davantage. Le gouvernement espagnol, va être plus exigeant » sur ce point, a-t-il affirmé dans un entretien accordé à l’agence de presse espagnole Europa Press. L’Exécutif espagnol transmettra cette requête aux autorités marocaines dans le cadre des rencontres bilatérales qui se tiendront en février, a-t-il précisé.
Le ministre a rappelé que le trafic d’immigrants clandestins provenant des côtes africaines, essentiellement marocaines, a diminué en 2004, par rapport aux deux années précédentes. Depuis samedi matin, plus de 200 immigrants clandestins ont été interceptés par les forces de sécurité espagnoles, alors qu’ils tentaient de gagner les côtes andalouses (sud) ou l’archipel des Canaries à bord d’embarcations. Le 23 décembre, treize Africains ont péri pendant leur traversée clandestine vers Fuerteventura (Archipel des Canaries).
Ils avaient été retrouvés morts de froid dans un bateau à la dérive, au large de cette île. L’embarcation transportait au total 43 immigrants, dont quatre ont dû être hospitalisés en raison de leur grave état d’hypothermie. Depuis le début 2004, au moins 134 personnes sont mortes ou portées disparues.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *