Importantes insuffisances dans la santé au Maroc

Le secteur de la santé au Maroc présente «d’importantes insuffisances», malgré les acquis, indique une étude sur «Le droit au développement au Maroc entre pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels et Objectifs du Millénaire pour le développement», présentée mercredi à Rabat. «Malgré les acquis, le secteur de la santé présente encore d’importantes insuffisances, souvent exacerbées par des inégalités d’ordre géographique et catégoriel», selon cette étude réalisée par le Conseil consultatif des droits de l’Homme (CCDH) en partenariat avec le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), et consacrée aux droits relevant de quatre secteurs jugés prioritaires au vu de l’état du développement humain au Maroc, à savoir l’emploi, l’éducation, la santé et le logement. Les «insuffisances» dans ce domaine tiennent en l’absence de contrôle de la gestion et de reddition des comptes, «particulièrement nécessaires dans un contexte dominé par l’exercice illégal de la médecine, le gaspillage des ressources, l’absentéisme, la pratique de la corruption dans les établissements de soins, le tout aggravé par la faiblesse des programmes sociaux et des moyens de motivation du personnel», estime cette étude. Concernant l’accès aux soins de santé, l’étude fait ressortir que les iniquités catégorielles sont davantage le lot des groupes vulnérables (femmes, enfants, personnes âgées et personnes handicapées). Elles se conjuguent à des écarts entre régions et milieux (urbain, périurbain et rural), notamment en matière de répartition des ressources humaines, des établissements sanitaires de base et du financement public, notant que l’offre globale publique et privée est marquée par une «faible complémentarité» entre les deux secteurs. «Cette offre n’a pas permis d’établir l’équilibre entre les différentes régions et encore moins entre les différentes provinces en matière de services de santé de base», précise la même source.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *