INDH : SM le Roi à Chichaoua

INDH : SM le Roi à Chichaoua

Chichaoua a accueilli, hier, SM le Roi Mohammed VI qui s’y est rendu pour s’enquérir du bilan du programme de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH). Le Souverain a effectué des visites dans plusieurs chantiers et remis des ambulances équipées au profit du Centre de santé de la province. L’une des priorités de l’INDH reste l’amélioration de l’accès au soin. Et c’est pour le rappeler que SM le Roi a effectué une visite à l’hôpital provincial Mohammed VI. Ce dernier a été aménagé et équipé dans l’objectif d’offrir aux habitants de Chichaoua un centre de santé de qualité.  Ce projet bénéficie d’un budget de 5 millions 802 mille 974 DH. L’INDH contribue avec un montant de 3 millions 523 mille 600 DH, qui sera consacré à l’achat de sept échographes et d’une ambulance, ainsi qu’à la construction de cinq dispensaires ruraux et de deux  salles d’accouchement.
Le programme de l’INDH à Chichaoua, dont l’enveloppe budgétaire est estimée à 91 millions 102 mille 500 DH, cible 21 communes. 1,5 million DH est consacré au plan d’urgence 2005. Alors que 42 millions DH sont alloués au programme transversal et celui de la lutte contre la pauvreté en milieu rural au titre de l’année 2006. 47 millions 602 mille 500 DH sont, par ailleurs, destinés au financement du programme de lutte contre la précarité et l’exclusion, du programme transversal et de celui de lutte contre la pauvreté en milieu rural pour l’année 2007. Ces fonds portent sur le financement des activités génératrices de revenu (21 projets), le soutien d’accès aux services et infrastructures (94 projets), l’animation culturelle, sportive, sociale et religieuse (27 projets), la bonne gouvernance et le renforcement des compétences (3 projets), ainsi que la réhabilitation et l’extension des centres d’accueil (14 centres).
SM le Roi Mohammed VI a donné, par ailleurs, le coup d’envoi de la réalisation du projet d’assainissement liquide de la ville. Il s’est enquis, par la même occasion, des projets d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement des centres de la province, pour un coût global de 356 millions DH. Le coût du projet s’élève à 60 millions DH, financé, dans le cadre d’un partenariat entre  la municipalité de Chichaoua, à hauteur de 30% et l’Office national de l’eau  potable (ONEP), à hauteur de 70%. Ce projet, dont les travaux prendront fin en mars 2008, cible une population de 18.000 personnes. Il porte sur la réalisation, sur une superficie de 7 ha, d’une station de  pompage, d’une station d’épuration, de bassins anaérobbies et de bassins facultatifs ainsi que des lits de séchage de boues. Dans le même objectif, Chichaoua  engage sa volonté d’assurer l’approvisionnement en eau potable de la population rurale. Un projet, dont le coût s’élève à 296 millions DH, verra le jour en 2009. 83.000 habitants devront en bénéficier. Les travaux porteront sur la réalisation notamment d’un réservoir surélevé d’une capacité de 800 m3 et de 4 bornes fontaines, l’équipement du nouveau  puits de Sidi Bouzid et la pose d’une conduite de refoulement entre la station  de pompage et le nouveau réservoir sur environ 3,5 km. Plusieurs douars et communes situés à proximité de la ville de Chichaoua bénéficieront de ce projet à travers l’alimentation par branchement individuel ou par borne fontaine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *