Israël bloque l’aide humanitaire

Le commissaire européen à l’aide humanitaire, Poul Nielson, a réclamé une nouvelle fois mardi « un accès humanitaire normal » aux palestiniens qui se trouvent dans les zones bouclées par l’armée israélienne. « Il faut essayer de convaincre les israéliens d’ouvrir la porte à un accès humanitaire normal » et « non conditionnel », a déclaré M. Nielson lors d’une conférence de presse. « Refuser l’accès aux personnes qui appellent désespérément à l’aide est totalement inacceptable », a assuré M. Nielson.
La semaine dernière, le président de la commission européenne Romano Prodi et M. Nielson avaient déjà lancé un appel au gouvernement israélien pour qu’il « respecte le droit humanitaire international ». Lors d’une réunion des ministres des affaires étrangères à Luxembourg lundi, le ministre espagnol Josep Piqué a également appelé à la création de « couloirs » par lesquels pourrait transiter l’aide humanitaire vers les palestiniens. Selon Poul Nielson, qui s’exprimait à l’occasion du bilan 2001 de l’office d’aide humanitaire de la commission européenne (ECHO), l’attitude des israéliens s’inscrit dans une tendance générale, qui fait que « le droit humanitaire international est de moins en moins respecté, ou fait l’objet d’une interprétation tronquée ». Le commissaire européen a cité l’exemple de la tchétchénie, où ECHO rencontre également des problèmes d’accès aux victimes en raison des obstacles mis par les autorités russes (restrictions de permis de travail pour les membres des ONG, obstacles mis sur place aux communications radio des ONG…).
« Ignorer les droits inaliénables des individus à recevoir de l’aide constitue une atteinte aux valeurs humaines fondamentales et un pas en arrière pour l’humanité », a assuré M. Nielson.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *