Jettou part en guerre contre l’informel

La lutte contre l’économie informelle appelle la mise en place d’un plan d’action devant nécessairement impliquer l’ensemble des opérateurs publics et privés, a indiqué, mercredi, à Casablanca, le Premier ministre, Driss Jettou. A l’ouverture d’un séminaire, organisé sous le thème « Pour une stratégie nationale face à l’économie informelle », par la CGEM, en collaboration avec la Chambre de Commerce belgo-luxembourgeoise au Maroc (CCBLM), M. Jettou a précisé que ce plan d’action pourrait s’articuler autour de plusieurs axes, notamment la création d’une structure de veille en mesure de collecter des données pertinentes et de mener des investigations ciblées afin de cerner la réalité des activités et comportements illégaux, leur mutation et leur évolution dans l’espace et dans le temps.
Ce plan nécessite également une coordination des actions entre les différentes administrations concernées -douane et services de sécurité notamment – afin de contribuer au renforcement du contrôle des points d’entrée des marchandises sur le territoire national, a-t-il ajouté. Le succès de ce plan passe par la mise en place de normes, de prix d’alerte et des règles d’étiquetages et la mobilisation des moyens humains et matériels nécessaires au suivi de leur application, ainsi que la mobilisation de l’ordre judiciaire pour la répression efficace des pratiques économiques frauduleuses, notamment la contrefaçon, a encore souligné M. Jettou.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *