Jeudi noir à la Bourse de Casablanca

La séance du jeudi 14 octobre confirme la tendance baissière généralisée à la Bourse de Casablanca. Ainsi, le Madex affiche une chute de -3,06%, alors que la Masi –2,78%. Selon certains analystes de la place, les raisons sont à chercher dans le positionnement des investisseurs qui préfèrent être liquides.
L’opération d’introduction de Maroc Telecom n’est assurément pas étrangère à cette approche. En plus, il semblerait que le marché a, enfin, intégré le poids des accords de libre-échange. Plus l’échéance approche, plus la menace sur des pans entiers de l’économie devient réelle. En première ligne, les cimenteries qui devront faire face aux contraintes de l’accord d’Agadir. Les pays signataires, surtout l’Egypte, ont une industrie cimentière plus compétitive. Les banques, de leur côté, connaissent un léger fléchissement. L’explication valable est l’intégration dans les cours des opérations de fusions. La BCM est en train de digérer la Wafabank, alors que la BCP fait de même avec la SMCD. La BCP voit son cours baisser à 655 DH, alors que son cours d’introduction était de 680 DH.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *