Justice : le Maroc adhère à la Déclaration de Salvador

Le 12ème Congrès des Nations unies pour la prévention du crime et la justice pénale a clôturé ses travaux, lundi dans la ville brésilienne de Salvador, par l’adoption d’une Déclaration finale sur les stratégies globales pour la prévention du crime et la justice pénale dans un monde en mutation.
Une importante délégation marocaine, conduite par Mohamed Naciri, ministre de la justice, a pris part aux travaux de ce conclave, convoqué par l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUCD), et qui s’est penché notamment sur les moyens de renforcer la coopération internationale dans la lutte contre le crime, la criminalité transnationale organisée, le terrorisme, le trafic de stupéfiants, la traite des êtres humains, le blanchiment d’argent, la cybercriminalité, la violence contre les migrants et les enfants et l’application des principes directeurs des Nations unies en matière de prévention du crime et de justice pénale. La Déclaration de Salvador reprend les conclusions auxquelles sont parvenus les représentants de près de 150 pays, d’organisations intergouvernementales et d’ONG, réunis du 12 au 19 avril pour traiter du thème «Stratégies globales pour faire face aux défis mondiaux: les systèmes de prévention du crime et de justice pénale et leur évolution dans un monde en mutation». Le document reconnaît que la prévention du crime et le système de justice pénale sont au cœur de l’état de droit, de la sécurité et du développement, et qu’un système de justice pénale efficace, équitable et humain repose sur la détermination à garantir la protection des droits de l’homme dans l’administration de la justice.
Il souligne le risque croissant que fait courir la convergence de la criminalité transnationale organisée et des réseaux illicites, dont bon nombre sont nouveaux ou en en mutation, appelant les Etats membres à coopérer en vue de faire face à ces menaces criminelles transnationales, également en mutation. A cet égard, la Déclaration insiste sur l’impact négatif de la sophistication et la multiplicité des liens que la criminalité organisée entretient avec d’autres activités criminelles.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *