Khénifra accueille Sa Majesté le Roi

Le complexe social pour filles, réalisé pour un coût de 4,7 millions de dirhams, a pour objectifs de fournir des services variés aux filles démunies de la région en vue de contribuer à la lutte contre la déperdition scolaire et à l’intégration de la fille et de la femme à travers la formation et la qualification. Réalisé sur un terrain de 3429 , dont 2299 couverts, ce complexe est composé de deux pavillons. Le premier, géré par l’Association musulmane de bienfaisance de Khénifra, est réservé à l’hébergement des jeunes filles rurales scolarisées. Il dispose de 4 dortoirs d’une capacité de 150 lits, d’une bibliothèque, d’un foyer, d’une cuisine, d’un réfectoire, d’une chambre froide, d’un dépôt, d’une lingerie, d’un bloc administratif et d’autres dépendances.
Le second, géré par la délégation de l’Entraide nationale de Khénifra, est réservé à la formation des jeunes filles dans les métiers de coiffure, de coupe et couture et en informatique. Par la même occasion, le Souverain a donné le coup d’envoi pour la réalisation d’un internat pour garçons à Khénifra, d’un internat pour filles à Aït Ayyach et de quatre centres de formation et d’intégration des femmes à Khénifra, Midelt, Tighassaline et Moulay Bouazza. Les quatre centres d’intégration des femmes sont de deux sortes : deux centres socio-éducatifs de formation des femmes en situation précaire de la ville de Khénifra et de la ville et région de Midelt, et deux coopératives féminines d’élevage de caprins dans les communes rurales de Tighassaline et de Moulay Bouazza (Sebt Aït Rahou).
Les centres socio-éducatifs ont pour objectifs d’assurer la formation des femmes en situation difficile des régions de Khénifra et de Midelt, dans les métiers locaux générateurs de revenus (tissage et couture) ainsi qu’à leur assurer des services d’alphabétisation, d’écoute et d’orientation et de sensibilisation sanitaire et juridique. Ces centres disposeront chacun de salles d’alphabétisation, d’une salle informatique, d’une administration, d’une salle de réunion, des ateliers de formation aux métiers locaux (tissage, couture), d’un centre d’écoute, de sensibilisation et d’orientation ainsi que d’un espace d’exposition des produits. Le centre socio-éducatif de Khénifra sera construit sur un terrain communal et occupera une surface couverte de 924 m . Le coût de réalisation et d’équipement de ce projet est de 2,5 millions de dirhams, entièrement pris en charge par la Fondation Mohammed V pour la solidarité. Sa gestion est confiée à l’association locale Al Amal. Les centres de coopératives féminines de Tighassaline et de Moulay Bouazza visent l’intégration de la femme rurale par l’amélioration de leurs revenus et par des services de formation, d’alphabétisation, de sensibilisation et d’orientation. Les centres de Tighassaline et de Moulay Bouazza (Sebt Aït Rahou) seront réalisés et équipés par la Fondation Mohammed V pour la solidarité pour un coût de 700.000 dirhams pour chaque centre. Ils disposeront chacun d’une salle polyvalente, d’une bergerie, d’abreuvoirs et mangeoires et seront dotés de 100 caprins pour élevage. La gestion du centre de Tighassaline sera assurée par l’Association pour le développement de Tighassaline, tandis que celle de Moulay Bouazza sera assurée par l’association Initiatives pour le développement rural.
L’encadrement et l’appui technique des femmes dans les deux centres seront assurés par la direction provinciale de l’agriculture de Khénifra.
A cette occasion, Sa Majesté le Roi a remis à plusieurs associations locales et régionales (association Amal pour l’aide de l’enfant en difficulté à Midelt, association Oued Srou à Khénifra, association Espace Solidarité et Orientation à Midelt et association Solidarité Midelt) des équipements d’une valeur de 200.000 dirhams, don de la Fondation Mohammed V pour la solidarité.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *