La CEN-SAD préoccupée par les actes terroristes

La 12è session ordinaire de la 12ème session du Conseil de la présidence de la communauté des Etats sahélo-sahariens (CEN-SAD), réunie les 22 et 23 juillet dans la capitale tchadienne, a fait part de «sa préoccupation de la prolifération du trafic d’armes et de drogues, des actes terroristes et du crime transfrontalier au sein de cet espace». Dans le communiqué final rendu public à la clôture, vendredi, de ses travaux, la CEN-SAD a appelé à la conjuguer les efforts et garantir les conditions nécessaires pour lutter contre l’insécurité et les conflits artificiels. Le document souligne, de même, l’impératif «d’œuvrer de concert pour faire face aux défis de désertification, de sécheresse, des crises alimentaires, des changements climatiques et environnementaux, la pauvreté extrême, les maladies, les déficits d’infrastructure et les crises énergétiques». Sur le plan politique, le Conseil de la présidence de la CEN-SAD a exprimé «son rejet des deux décisions injustement rendues par la Cour pénale internationale à l’encontre du président soudanais». Le Groupement s’est, par ailleurs, félicité de la normalisation des relations entre le Tchad et le Soudan, et apporté son soutien au processus de paix de Doha, au Qatar, relatif aux négociations de paix au Darfour, à l’ouest du Soudan. Le Conseil a, d’autre part, décidé la mise en place d’une commission ministérielle restreinte chargée de revoir les structures du groupement, l’adoption de documents techniques relatifs aux jeux de la CEN-SAD, et la création de la session CEN-SAD de sport militaire. Le Premier ministre Abbas El Fassi avait représenté SM le Roi Mohammed VI à ces travaux. Outre le Premier ministre, la délégation marocaine participant à cette réunion comprenait le secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Mohamed Ouzzine, l’ambassadeur-inspecteur général au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, Mohamed Azeroual, le directeur des Affaires africaines au ministère, Abdellatif Bendahan et le chargé du dossier Cen-Sad au ministère, Amal Hajji.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *