La chanteuse Aziza Malak devant le tribunal

La chanteuse marocaine, Aziza Malak, a comparu, hier dans l’après-midi, en état de liberté provisoire, devant la Chambre correctionnelle près le tribunal de 1ère instance de Hay Mohammedi-Aïn Sebaâ, après avoir été impliquée dans une affaire d’escroquerie.
Khaled Tafnatazi, fils d’un artiste qui lui a composé quelques chansons, est poursuivi en état d’arrestation. C’est ce dernier, affirme Me Azzedine Rifki, avocat de la chanteuse, qui a mouillé cette dernière dans cette affaire d’escroquerie.
Le mis en cause s’est présenté devant quatre musiciens, candidats à l’émigration clandestine, pour leur annoncer que la chanteuse organisera une soirée en Allemagne et qu’elle a besoin de musiciens. Il leur a précisé qu’il s’agit d’une occasion à ne pas rater pour qu’ils disparaissent une fois arrivés en Allemagne. Pour cela, chacun d’eux lui a versé une somme de 40 mille dirhams, mais sans résultat.
Raison pour laquelle, ils ont commencé à lui réclamer leur argent. C’est à ce moment que Tafnatazi leur a répondu que Aziza Malak qui a encaissé l’argent. C’est toutefois, le mis en cause leur a signé des reconnaissances de dette légalisées et leur a livré des chèques en bois. La chanteuse Aziza Malak a nié les charges que lui a attribuées le mis en cause principal.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *