«La Chicha» hors-la-loi

Une importante décente de la police à Casablanca, dans la soirée du mardi 2 novembre, a visé plusieurs cafés offrant le Narguilé (Chicha). Ainsi, plusieurs personnes, hommes et femmes, ont été interpellées.
De source proche de la wilaya du Grand Casablanca, le motif de ces interpellations est le non-respect de l’arrêté interdisant la consommation du Narguilé, considéré comme un vecteur de propagation de maladies diverses. Ainsi, ce sont quelque dix cas de tuberculoses qui ont été relevés au niveau du Grand Casablanca qui ont poussé recemment les autorités à interdir la chicha dans les cafés et certains restaurants. Le fait de ne pas recourir à de couvercles hygiéniques de protection, à l’instar de ceux qui sont utilisés au Moyen-Orient, représente un danger pour la santé des consommateurs.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *