La Commission européenne (CE) a salué, lundi à Bruxelles, le projet de la nouvelle Constitution annoncé, vendredi, par SM le Roi Mohammed VI.

La Commission européenne (CE) a salué, lundi à Bruxelles, le projet de la nouvelle Constitution annoncé, vendredi, par SM le Roi Mohammed VI, qualifiant les amendements constitutionnels de «pas important dans le processus des réformes déjà engagées par le Maroc». «Le projet de la nouvelle constitution annoncé par le Roi du Maroc est un pas important et un engagement clair dans le processus des réformes déjà engagées par le Royaume», a indiqué à la MAP la porte-parole de la Commission, Catherine Ray, à l’issue du briefing quotidien de la CE. Mme Ray s’est également félicitée «des amendements proposés qui portent sur des éléments clés de réforme et de modernisation, tels la séparation des pouvoirs, le renforcement du rôle du gouvernement, l’indépendance du pouvoir judiciaire, la régionalisation et l’égalité des droits entre hommes et femmes». Et la porte-parole de la Commission de souligner qu’«une fois entièrement mise en œuvre, la nouvelle Constitution serait une avancée majeure dans le processus des réformes qui sont déjà engagées par le pays».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *