La coordination locale pour le soutien du mouvement du 20 février à Tanger, qui compte une dizaine de formations

La coordination locale pour le soutien du mouvement du 20 février à Tanger, qui compte une dizaine de formations politiques et syndicales et du tissu associatif, a annoncé le report à une date ultérieure de la marche prévue dimanche. Les membres de la coordination ont tenu, samedi dans la soirée, une réunion urgente lors de laquelle ils ont décidé le report de cette marche de protestation, qui devait démarrer dimanche matin du quartier Béni Makada, et ce après avoir reçu une décision leur signifiant l’interdiction de cette marche par les autorités locales, indiquent-ils dans un communiqué. Paru tard dans la soirée de samedi, le communiqué fait savoir que ce report a été décidé en raison de ce que la coordination qualifie de «climat d’intimidation qui prévaut dans la ville» et dans le souci «d’éviter les scénarios prémédités visant la destruction des biens des citoyens et l’atteinte à leur sécurité». La coordination comprend notamment le Parti de l’avant-garde démocratique socialiste, le Parti socialiste unifié, le Parti Annahj Addimocrati, le Parti du congrès national ittihadi, l’Association marocaine des droit humains et la Confédération démocratique du travail.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *