La démission collective du groupe du Rassemblement national des indépendants (RNI) du conseil de la ville de Casablanca

La démission collective du groupe du Rassemblement national des indépendants (RNI) du conseil de la ville de Casablanca a été décidée suite au «blocage» durant des mois des travaux dudit conseil, a indiqué mercredi le vice-président du groupe Aziz Aghbali El Mourabit. Ce dernier a attribué, mercredi, ce blocage aux «luttes politiques et personnelles» entre les composantes du conseil après «quinze vaines tentatives de tenue de réunions du conseil, ce qui a nui aux intérêts des Casablancais». «Cette décision audacieuse n’a pas été prise précipitamment mais est intervenue suite à l’atmosphère malsaine et aux anomalies au niveau des gestions structurelle et organisationnelle «ainsi qu’à l’incapacité de la présidence du conseil à satisfaire les requêtes des membres portant sur la présentation des documents concernant le compte administratif de l’exercice 2010», a-t-il ajouté. Sur les conséquences de la démission des 18 membres du groupe sur la marche des travaux du conseil et les voies de sortie de cette situation de crise, il a indiqué que le législateur a prévu l’interruption des travaux du conseil pour une durée de trois mois au cours de laquelle la gestion des affaires de la ville est confiée à l’autorité locale avec une commission provisoire jusqu’au retour à la normale.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *