La FAO en aide aux sinistrés d’El Hoceïma

L’Organisation des Nations unies pour l’Alimentation et l’agriculture (FAO) a décidé de débloquer une somme de 380.000 dollars au titre d’assistance d’urgence au profit des petits éleveurs de la province d’Al Hoceima ayant subi de lourdes pertes consécutives au violent séisme qui a frappé cette région le 24 février dernier.
Cette assistance, indique-t-on à la représentation du Maroc auprès de la FAO à Rome, a pour objectif de contribuer aux efforts du gouvernement marocain visant la relance des activités des populations rurales victimes du séisme. Selon un bilan provisoire établi par les services provinciaux d’Al Hoceïma et les représentants des ONG locales, la valeur globale des pertes enregistrées dans 61 douars relevant des neuf communes les plus touchées, est estimée à 1.800.000 Dollars pour le seul secteur de l’élevage. Outre l’effondrement de quelque 2.539 habitations, dont 90 pc dans les zones rurales, les pertes recensées consistent en la décimation de près de 4.000 têtes de bovins, ovins, caprins, et équidés et de 30.000 animaux de basse-cour, la destruction de 578 abris d’animaux domestiques et la détérioration de plus de 2.600 quintaux d’aliments de bétail (grains, paille et fourrage).
Selon les mêmes estimations, ces pertes concernent près de 800 familles d’éleveurs, soit environ 10.500 habitants, exploitant une superficie agricole utile de 68.600 hectares. Dans le cadre de son projet, l’agence onusienne prévoit une intervention intégrée consistant en la reconstitution partielle du cheptel perdu et des stocks d’aliments pour assurer le maintien des animaux ayant survécu à la secousse tellurique et ceux qui seront acquis dans le cadre de cette action, a-t-on précisé de même source. Le projet dont la durée s’étale de mars à décembre 2004, prévoit également l’acquisition de petit matériel destiné à l’installation d’enclos provisoires pour abriter et protéger les troupeaux contre les prédateurs et les aléas climatiques. Quelque 180 à 200 petits éleveurs, soit 2.600 personnes, y compris les membres de leurs familles, bénéficieront du projet de la FAO. Ces éleveurs relèvent des cinq communes les plus endommagées à savoir: Aït Karma, Aït Youssef Ouali, Béni Abdellah, Imrabten et Louta. L’accord définissant les termes de cette assistance sera signé prochainement par le gouvernement marocain et la FAO.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *