La Fédération nationale des syndicats des pharmaciens fixe une marge de 5% aux médicaments anticancéreux et antiviraux.

La Fédération nationale des syndicats des pharmaciens du Maroc (FNSPM) a annoncé, vendredi, sa décision de fixer la marge de 5 % aux médicaments anticancéreux, antiviraux et autres indiqués en cas de maladies graves. La Fédération indique, dans un communiqué, avoir adressé une lettre à cet effet à la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS), dans laquelle elle exprime son accord à la distribution des produits hospitaliers moyennant cette marge. Le président de la FNSPM, Kamal Belhaj Soulami, a affirmé que «cette décision citoyenne et humanitaire constitue un pas important vers une meilleure reconnaissance de cette catégorie de pathologies au Maroc et de leurs répercussions médicales et socio-économiques». Il a souligné que «la CNOPS est vivement appelée à répondre favorablement à notre demande pour la réussite de cette initiative», notamment par la couverture géographique des pharmacies sur l’ensemble du territoire national et leurs équipements modernes qui garantissent la conservation requise aux produits pharmaceutiques destinés à cette catégorie de malades.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *