La filière maghrébine

La DST française a interpellé à Paris deux personnes dans le cadre de l’enquête sur des réseaux islamistes qui seraient impliqués dans l’assassinat en Afghanistan, le 9 septembre dernier, du commandant Ahmad Shah Massoud. Il s’agit de franco-algériens dont l’identité n’a pas été révélée. Un d’eux intéresse particulièrement les enquêteurs pour avoir effectué un séjour d’un an dans les camps d’Al Qaïda, en Afghanistan.
Par ailleurs, un franco-marocain, Youssef Al Aouni, 28 ans, avait été interpellé à Paris sur commission internationale d’un juge belge qui enquête sur une filière de faux passeports en relation avec l’assassinat par caméra piégée de M. Massoud. Un autre individu du nom de Abdel Tebourski, citoyen français d’origine tunisienne, avait également été interpellé dans le nord de la France.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *