La FMEJ et le SNPM se solidarisent avec les familles des éléments des forces de l’ordre tués à Laâyoune.

Une initiative louable que celle de la Fédération Marocaine des Editeurs de Journaux (FMEJ) et le Syndicat National de la Presse Marocaine (SNPM) de se solidariser avec les familles des éléments des forces de l’ordre tués par des fauteurs de troubles lors de l’intervention pour libérer des citoyens séquestrés dans le campement de Gdim Izik, près de Laâyoune. Dans un communiqué conjoint, les deux instances ont appelé, jeudi, toutes les entreprises médiatiques à faire don d’un jour de leurs ventes en faveur des familles des victimes. Elles ont appelé également les journalistes à faire don d’un jour de leur salaire en faveur de ces victimes. La FMEJ et le SNPM ont indiqué que l’assassinat des éléments des forces de l’ordre est un crime barbare qui doit être dénoncé vigoureusement par toutes les organisations nationales et internationales.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *