La France salue la coopération exemplaire de la RAM

La France a salué, vendredi, la «coopération exemplaire» de la compagnie nationale la RAM dans le rapatriement de ses ressortissants restés bloqués au Maroc suite à l’interruption du trafic aérien après l’éruption du volcan islandais, selon le Quai d’Orsay. Dans le cadre des actions entreprises à la sortie de cette «parenthèse aérienne», «nous avons accru les contacts avec des compagnies aériennes étrangères, comme Royal Air Maroc par exemple, dont la coopération a été exemplaire», a déclaré le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Bernard Valero, lors d’un point de presse. L’objectif est de s’assurer que «sur les vols qui reprenaient, il y ait suffisamment de place pour que nos compatriotes en attente puissent revenir», a-t-il précisé. «Tout le monde s’est mobilisé dans des conditions qui n’étaient pas faciles, avec les moyens du bord, pour venir en aide à nos compatriotes en difficulté, dans un contexte à tous égards inédit», s’est-il réjoui. Le porte-parole qui détaillait les différents aspects de l’action de la diplomatie française depuis le début de l’éruption du volcan islandais a fait état de la décision du chef de la diplomatie française, Bernard Kouchner, de «débloquer 1 million d’euros pour venir en aide aux Français qui sont aujourd’hui toujours en attente d’une place dans un avion et qui, le temps passant, rencontrent des difficultés croissantes». «Cette aide va être envoyée, déléguée à nos ambassades, à nos consulats qui sont en contact depuis plusieurs jours avec nos compatriotes en difficulté», a-t-il ajouté. M. Valero a estimé entre 20.000 à 25.000 le nombre de voyageurs français qui étaient toujours en attente d’un retour, vendredi. Il y a une semaine, ils étaient 150.000 ressortissants français retenus à l’étranger, selon les estimations officielles. La décision de la RAM de rapatrier gratuitement les touristes en perdition suite à la perturbation du trafic aérien en Europe a été saluée également par les Tours opérateurs (TO) français. «Les efforts déployés par la RAM nous ont permis de gérer au mieux une situation extrêmement complexe dans un délai très court», a affirmé le président des Tours opérateurs français, René Marc Chikli.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *