La grève des Finances largement suivie

La grève des syndicats nationaux des fonctionnaires du ministère des Finances et de la Privatisation, observée le jeudi 7 décembre 2005 pour protester contre le nouveau système d’évaluation, a été largement suivie. Le SNF-CDT, plus grand syndicat des Finances, affirme que cette grève a été suivie avec une moyenne nationale de 98 %. Dans quelques villes, ce taux a été de 100 %, alors que la moyenne pour Casablanca a été de 97 %, affirme cette source.
Le SNF-CDT, qui se réunissait hier pour évaluer la grève de jeudi, promet d’autres débrayages pour fin janvier (24 heures), fin février (48) et fin mars 2006 avec un débrayage de 72 heures si aucun accord n’est trouvé avec le ministère à propos de plusieurs points du dossier revendicatif brandi par les syndicats.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *