La guerre contre l’Irak peut être évitée, déclare De Villepin

Le ministre français des Affaires étrangères Dominique de Villepin a considéré jeudi que la guerre contre l’Irak « peut être évitée », annonçant le vote « d’ici la fin de la semaine » de la résolution de l’ONU organisant les inspections d’armement dans le pays. « Nous pensons qu’un vote pourrait intervenir d’ici la fin de la semaine ou au tout début de la semaine prochaine » sur le projet américain présenté mercredi, a déclaré Dominique de Villepin sur les ondes d’Europe-1. Il a cependant précisé que le nouveau texte « peut encore être amélioré ». « Nous continuons à souhaiter encore des clarifications, notamment sur les clauses d’automaticité du recours à la force », a-t-il dit, soulignant « qu’il appartient maintenant à l’Irak de se conforter » aux demandes de l’ONU. Mercredi, Washington a présenté au Conseil de sécurité des Nations unies une nouvelle version de son projet de résolution qui prévoit des inspections approfondies des programmes d’armements irakiens, assorties pour Bagdad de la menace de « graves conséquences » en cas de refus de coopérer. Ce texte, soutenu par la Grande-Bretagne, accorde à l’Irak une « dernière chance de se conformer à ses obligations en matière de désarmement ». Il ne prévoit des « graves conséquences » pour l’Irak qu’après une nouvelle décision du Conseil de sécurité.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *