La HACA conclut au respect des règles d’utilisation des médias

La HACA conclut au respect des règles d’utilisation des médias

Les règles d’utilisation des médias audiovisuels publics par les partis politiques pendant la campagne électorale ont été respectées. C’est ce qui ressort d’un communiqué de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) publié mercredi 8 juillet. La Haute autorité  affirme ainsi n’avoir été saisie que de trois cas concernant l’animation audiovisuelle de la campagne électorale. Il s’agit, selon cette instance, de deux plaintes émanant respectivement du président du conseil communal de Marrakech contre la radio MFM Atlas et du Parti du renouveau et de l’équité contre la radio Atlantique. Alors que le troisième cas est une demande émanant du Parti Authenticité et Modernité à l’encontre de la SNRT et de 2m. Selon la HACA, les programmes afférents à la campagne relative aux élections communales du 12 juin, diffusés par les opérateurs audiovisuels publics et privés, se répartissent en deux catégories.
La première catégorie est composée des capsules électorales prévues par l’arrêté interministériel n°1089.09 du 24 avril 2009 fixant les règles d’utilisation des médias audiovisuels publics et dont la HACA assure le respect par les opérateurs. La deuxième catégorie du programme présente le reste des programmes diffusés par les opérateurs publics et privés concernant les élections communales du 12 juin dernier, autres que ceux prévus par le Code électoral et l’arrêté interministériel susvisé, dont le suivi s’est opéré sur la base des principes généraux de garantie de l’expression pluraliste dans les médias audiovisuels. Selon la Haute autorité, le suivi de la première catégorie de programmes, qui ont été diffusés sur Al Aoula, 2M, la Radio nationale ainsi que la Radio amazighe, fait ressortir que les quotas réservés aux 30 partis politiques participant aux élections ont été globalement respectés. La HACA a constaté que la deuxième catégorie de programmes, diffusés sur les services du pôle public (Al Aoula, 2M, Radio nationale et Radio amazighe), qui ont totalisé 21 émissions pour une durée globale de 58 heures et 56 minutes, ont contribué à dresser le bilan de la gestion des grandes villes du Royaume, en recevant 13 présidents de conseils municipaux et autant de représentants de leurs oppositions respectives.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *