La lettre du Sénat cautionne la légalité du plan d’autonomie

La lettre adressée récemment par 54 sénateurs américains à Hillary Clinton, soutenant le principe d’autonomie au Sahara sous souveraineté marocaine, «cautionne la légalité» de cette proposition au regard du droit international, a indiqué mardi Samuel J. Spector, un juriste américain, membre du barreau de New York.  «Il s’agit d’un soutien clair et sans équivoque exprimé dans le cadre d’une démarche bipartisane non seulement au Sénat, mais également à la Chambre des représentants du Congrès», a précisé M. Spector.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *