La manière avec laquelle l’Intérieur gère la crise de Laâyoune est appréciée.

La manière avec laquelle le ministère de l’Intérieur est en train de gérer la crise engendrée par l’installation de camps dans les environs de Laâyoune a été largement appréciée par la société civile locale. Le fait de privilégier le dialogue et de faire preuve de compréhension envers les revendications socio-économiques des organisateurs est un choix qui a permis d’avancer sur la voie d’un dénouement heureux de la crise. La société civile locale s’est aussi félicitée des initiatives entreprises par les autorités ministérielles concernées pour rendre la vie dans les camps plus confortable à ses habitants le temps des négociations. Il s’agit notamment de la mise en place d’un service médical de proximité, la création d’un circuit d’évacuation des déchets solides afin de protéger les habitants des camps de tout risque de maladie, le ravitaillement en eau potable et en denrées alimentaires nécessaires, etc. Cette organisation, qui a permis de créer un climat de confiance permettant de faciliter le dialogue, a été saluée par les représentants des habitants.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *