La marche et la guerre des chiffres

La marche de Rabat contre la guerre en Irak a été diversement appréciée sur le plan qualitatif. L’AFP, première agence à donner un chiffre, avance 30 000 manifestants. Ensuite, c’est le tour de AP. D’abord pour parler de plusieurs milliers de manifestants, au départ, pour préciser le chiffre à 100 000, quelques heures plus tard. La même agence cite « des sources officielles » marocaines qui estiment le nombre de marcheurs à plus de 60 000. Vint enfin Reuters, qui donne le compte de « témoins » : près de 30 000. la MAP, pour sa part, fait état de 100.000 marcheurs. Qui croire ? Pourtant le décompte des vagues est simple. Les techniques utilisées par les organisateurs sérieux et par les services de la police sont connues. Et pas besoin de guerre sur des chiffres, avec une différence qui va de 1 à 4.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *