La Marina Blanca cherche repreneur

Le groupe français Der Krikorian, maître d’ouvrage de la Marina Blanca, serait à la recherche d’un repreneur pour son chantier engagé non loin de la Grande Mosquée Hassan II : Marina Casablanca, investissement de plus de 2 milliards de DH. Le groupe Français fait actuellement le tour des banques de la place, a-t-on appris de source proche du dossier. La réalisation du projet devait s’étaler sur 8 ans. Le projet était réparti en trois tranches. La première comprenant un complexe hôtelier pour un coût estimé à 900 MDH. Le deuxième tranche comprenant un centre commercial, un dispensaire et des grandes surfaces commerciales, pour un coût de 800 MDH. Enfin, la troisième tranche concernera une plage artificielle et une esplanade en front de mer d’un coût global de 400 MDH. Pour rappel, le projet date de 1989. Mais il avait du mal à voir le jour. Le concessionnaire initial, Elie Lévy s’est engagé, à travers sa société Puerto Loisirs, à réaliser la Marina. Pour cela, il s’est associé en deux temps avec des groupes français, Auchan, puis Der Krikorian. Les travaux traînent. S’estimant lésés et victimes des agissements des dirigeants de Puerto Loisirs, les deux partenaires ont porté, chacun de son côté, ce qui est devenu un litige devant la justice marocaine. Aussi, le gouvernement s’est-il avisé de confier en 1999 le projet à l’une des filiales de Der Krikorian.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *