La mère des Raydi condamnée à deux mois de prison ferme

La mère de deux kamikazes a été condamnée à deux mois de prison et écrouée, pour avoir introduit un téléphone portable dans la prison de Salé où est détenu son troisième fils. «Elle a été trouvée en possession d’un téléphone portable et les autorités pénitentiaires la soupçonnent d’avoir voulu le donner à son fils, Othmane Raydi», explique une source proche du dossier. Jugée jeudi, Rachida, 46 ans, a aussitôt été écrouée. Mère de six enfants, elle a été abandonnée par son mari et habite une baraque à Douar Skouila. L’introduction d’objets non autorisés dans l’enceinte de la prison est passible de deux mois de prison ferme selon le code pénal. Àgé de 17 ans, Othmane Raydi avait été arrêté après les explosions des 10 et 14 avril à Casablanca. Ses deux frères kamikazes, Abdelfettah et Ayoub Raydi, s’étaient donnés la mort, le premier le 11 mars en actionnant des explosifs qu’il transportait sur lui dans un cybercafé de Casablanca et le  second le 14 avril dans la déflagration de sa ceinture d’explosifs, dans le  quartier Al Farah.
Othmane Raydi est en détention provisoire à Salé. Son procès reprend le 3 janvier.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *