La MGPAP prévoit le recrutement de cadres spécialisés et une grille incitative de rémunération.

La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) fixe l’emploi comme priorité et invite les partenaires sociaux, pouvoirs publics et centrales syndicales à la conclusion d’un pacte national pour l’emploi.Ce pacte vise une meilleure productivité en vue de baisser le coût du travail et l’insertion des jeunes dans le monde économique que cela soit dans le cadre d’emplois salariés ou de l’entrepreneuriat, indique un communiqué du patronat marocain. A cet effet, l’organisation patronale, décidée de se saisir du dossier de l’emploi des jeunes, propose comme plate-forme de débat les mesures prévues dans sa «vision 2020» qui préconise notamment la création de contrats de première expérience (bac-bac +2), d’intégration professionnelle (bac +3 et plus) et des personnes en situation d’handicap, la mise en place de l’indemnité pour perte d’emploi et la réforme du code du travail en favorisant la flexibilité de l’emploi.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *