La mort d’un recenseur à Salé n’est pas due au surmenage

Le Haut Commissaire au Plan, Ahmed Lahlimi, a expliqué, hier, lors d’un point de presse, que le décès d’un agent recenseur à Salé n’avait pas eu lieu pendant le travail et a démenti les informations selon lesquelles ce dernier serait mort des suites d’un surmenage. « Le défunt, né en 1944, a travaillé un seul jour avant que ses enfants ne signalent, le lendemain, que leur père était tombé malade et qu’il a été hospitalisé », a expliqué M. Lahlimi ajoutant que l’agent en question s’est éteint, six jours après son admission à l’hôpital. Après avoir rendu hommage au personnel chargé du déroulement de cette opération pour leur compétence et leur dévouement, M. Lahlimi a saisi cette occasion pour assurer que toutes les dispositions ont été prises pour le paiement, en octobre prochain, des indemnités des agents du recensement.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *