La presse algérienne à côté de la plaque

La presse algérienne a la berlue. Elle confond un conseiller de SM le Roi Mohammed VI avec un enseignant de relations internationales. Dans sa précipitation à jeter son encre coutumière sur les supposés desseins expansionnistes du Royaume, la presse arabophone algérienne a fait ses grands titres sur «Le conseiller de Mohammed VI qui demande des terres algériennes». Ses charges s’expliquent par l’entretien accordé par le professeur Mohamed Moatissim à ALM (numéro 646). La presse algérienne l’a confondu avec son parfait homonyme, effectivement conseiller de SM le Roi. Pourtant, il y avait la photo et la qualité de l’interviewé qui ne laissaient aucun doute sur son identité. Mais tout le monde sait qu’une certaine presse algérienne ne lit pas, ne voit pas. Elle est simplement aveugle.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *