La Régie des tabacs précise

Nous avons reçu les précisions suivantes, à la suite de la publication d’un article sous le titre «Grogne des marchands de tabac». En voici la teneur : «Aujourd’hui le Maroc a publié, dans son n°307 du 22 janvier 2003, un article contenant des informations inexactes au sujet du mouvement de boycott des achats de cigarettes mené par certains débitants de tabac.
Contrairement aux insinuations de l’article, ce mouvement n’est pas né d’une confrontation entre la Régie des tabacs et les débitants, loin s’en faut. Il s’agit, plutôt, d’une question d’imposition de l’activité de ces commerçants qui concerne, en premier et dernier ressort, la Direction Générale des Impôts, la Régie des Tabacs n’étant, dans toute l’histoire, que le fournisseur des produits, objet du boycott. En laissant à qui de droit le soin d’apprécier les tenants et les aboutissants de ce mouvement, nous nous étonnons, en ce qui nous concerne, de l’immixtion gratuite dans cet article, d’un sujet aussi important que la privatisation de la Régie des Tabacs. Un sujet soulevé dans la chute de l’article, parallèlement à d’autres questions telles que « l’intérêt de firmes américaines » à l’égard du marché marocain », « l’absence de clarté» et le « climat général » qui règnerait à la régie des tabacs à la veille de sa privatisation.
Nous nous inscrivons en faux contre les allégations contenues dans ce paragraphe, et ce d’autant plus que la discussion du projet de loi sur le marché des tabacs, au sein des deux Chambres du Parlement, a été l’occasion pour les représentants de la nation de s’imprégner de la portée et des conditions de cette privatisation.
La large couverture médiatique dont ces travaux ont fait l’objet à permis à l’opinion publique d’être au fait de cette opération et, dans le cas où le besoin se ferait encore sentir, la Régie des Tabacs est en mesure de fournir de plus amples informations à ce sujet».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *