La Régie dope les résultats d’Altadis

Le cigarettier franco-espagnol Altadis a pâti au premier trimestre 2004 de la hausse des taxes sur le tabac ainsi que de l’impact de change, mais son acquisition de la Régie des Tabacs du Maroc (RTM) lui a profité. Au total, son excédent brut d’exploitation a augmenté de 4,1% et son chiffre d’affaires économique de 6,5% à 232,9 et 800,3 millions respectivement, des niveaux un peu inférieurs aux attentes des analystes. Au Maroc, le plan des départs volontaires lancé en janvier conduira, avant la fin 2004, au départ de plus de 800 personnes sur un total de 2.300 salaires, ce qui devrait générer plus de 10 millions d’euros d’économies par an. Les coûts de cette restructuration (240 millions d’euros) ont été provisionnés dans les comptes du quatrième trimestre 2003.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *