La relation entre la ministre de la Santé et son SG est arrivée à un point de non-retour.

La relation entre la ministre de la Santé, Yasmina Baddou, et son secrétaire général est arrivée à un point de non-retour. La rupture est consommée. Mme Baddou a pris la décision de décharger Rahal El Mekkaoui du pouvoir de signature qu’elle a délégué provisoirement au directeur des hôpitaux, le Pr Alaoui Belghiti. Ce dernier assumera dorénavant, et à titre intérimaire, les prérogatives et les pouvoirs attribués au secrétaire général. La situation de rupture à laquelle sont arrivés la ministre et son secrétaire général s’explique par plusieurs raisons. Dans les coulisses du ministère, on ne parle que de l’affaire de la secrétaire que M. El Mekkaoui n’a pas voulu muter du cabinet de la ministre et ce contrairement à la volonté de cette dernière. Dans l’entourage de la ministre, on affirme que la rupture s’explique par les blocages des dossiers importants du ministère face auxquels Rahal El Mekkaoui a fait preuve d’une incapacité avérée à trouver des solutions. Les connaisseurs du dossier, eux, estiment que tout a été mal géré dès le début et que le péché originel était la nomination d’un «météorologue» au cœur d’un département qui nécessite un savoir-faire médical. En effet, il s’agit de la première fois dans l’histoire du ministère qu’on confie le secrétariat général à un profane.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *