La section d’Amnesty international au Maroc fait son bilan

La section d’Amnesty international au Maroc a entrepris plusieurs démarches visant à encourager le gouvernement à signer toutes les conventions internationales en matière des droits humains, a indiqué le secrétaire général de cette section, Mohamed Sektaoui. Intervenant lors de la séance d’ouverture des travaux de la 2-ème assemblée générale de la section d’Amnesty international au Maroc, qui se sont ouverts vendredi 1er mars , M. Sektaoui a souligné que la section a développé ses programmes relatifs à éducation en matière des droits humains destinés notamment aux fonctionnaires chargés de l’application de la loi.
La section, a-t-il ajouté, a adopté d' »une manière plus stratégique » les rapports émanant d’Amnesty international afin de consolider la coopération avec les ONG et les médias en matière des droits de l’Homme, ajoutant que la section a également fait pression afin que les lois nationales soient adaptées aux normes internationales et garantissent le respect par le gouvernement de ses engagements en matière des droits humains.
M. Sektaoui a relevé que la section d’Amnesty international au Maroc a oeuvré en vue de renforcer sa coopération avec les différents intervenants dans le domaine des droits de l’Homme au Royaume à travers notamment l’amélioration des relations de partenariat stratégique et le soutien aux organisations et aux mouvements de la défense des droits humains.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *