La société civile des provinces du Sud dénonce l’option expansionniste

Les acteurs de la société civile et les militants des sections des partis politiques de la région de Oued Eddahab-Lagouira ont dénoncé la proposition algérienne de partition du Sahara marocain, consignée dans le rapport du secrétaire général de l’ONU.
Ils ont tous exprimé à l’unisson leur refus catégorique de cette option expansionniste qui vise l’unité et l’identité du peuple marocain en général, et les habitants des provinces du sud, en particulier.
Nejem Bakkar, de l’association  » Golfe de Oued Eddahab », a affirmé le refus des Marocains, de Tanger à Lagouira, de la thèse algérienne relative au partage des provinces du sud, considérant que cet élément nouveau est une victoire pour la cause marocaine puisqu’il met à nu le vrai visage de la politique expansionniste et hégemonique des dirigeants algériens et démontre leurs visées sur une partie du territoire national en vue d’avoir un accès à l’océan atlantique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *