La succession de Mahjoub Benseddik est ouverte.

Deux favoris Miloudi Moukharik, le plus en vue des prétendants en terme d’image. Il assure les séances du dialogue social.  Et Farouk Chahir l’apparatchik à la tête d’une fédération puissante jouissant d’une capacité de mobilisation notable. Les deux hommes sont en fait complémentaires, c’est comme cela que Mahjoub Benseddik les avait positionnés. Il reste maintenant aux militants de l’UMT de trancher. Le choix va être difficile surtout que la rumeur interne,  comme pour se faire peur, parle d’un parachutage de Hassan Benaddi, un ex-député UMT actuellement président du conseil national du PAM, à la tête du syndicat pour mettre les deux prétendants d’accord. Mais cette éventualité semble exclue tellement le dirigeant du PAM n’a plus aucun poids ou relais dans l’appareil syndical.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *