La thèse algérienne n’est pas une option onusienne

Le représentant permanent du Maroc auprès des Nations unies, M. Mohamed Bennouna, a affirmé que « la thèse algérienne sur la partition du Sahara ne concerne que l’Algérie, elle n’est pas une option onusienne et elle a été catégoriquement rejetée par toutes les composantes de la société marocaine ».
dans une déclaration à la radio nationale, lors de son émission « inchighalat » (préoccupations), diffusée samedi, M. Bennouna a indiqué que l’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU au Sahara, James Baker a fait savoir, dans un point de presse à l’issue de la réunion du Conseil de sécurité sur le Sahara, que l’option du partage du Sahara est une proposition faite par le président algérien, lors de sa visite à Houston le 2 novembre dernier.
M. Baker, a-t-il ajouté, envisage d’introduire des amendements sur l’accord-cadre concernant la question du Sahara, à même de « satisfaire toutes les parties ».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *