La transhumance dont se plaignent l’ensemble des partis politiques marocains est un problème universel.

La transhumance dont se plaignent l’ensemble des partis politiques marocains est un problème universel. En Espagne, une polémique politique vient d’éclater entre le parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) et le parti populaire (PP) à ce sujet. Le PSOE qui vient d’inclure sur une liste électorale en Andalousie a été vivement critiqué par le PP. Jeudi dernier, le vice-secrétaire général chargé de la politique autonomique et locale du PP, Javier Arenas, a adressé une lettre au secrétaire général du PSOE, José Luis Rodriguez Zapatero, dans laquelle il accuse le parti socialiste d’avoir rompu « le pacte anti-transhumance ». Il est à rappeler que les partis politiques espagnols ont réglé l’affaire de la transhumance à travers la signature d’un pacte où les formations signataires s’engagent à ne jamais accepter un transfuge politique. Une idée qui pourrait servir de modèle au Maroc au moment où le débat sur la transhumance bat son plein.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *