La troisième chaîne de télévision algérienne a dépassé toutes les limites de l’éthique et de la déontologie.

La troisième chaîne de télévision algérienne a dépassé toutes les limites de l’éthique et de la déontologie professionnelle lorsqu’elle a autorisé que le chef de l’Etat marocain soit diffamé en direct sur l’un de ses plateaux. Une soi-disant militante sahraouie indépendantiste a porté atteinte au Royaume et à son Souverain devant l’approbation de l’animatrice d’une émission organisée en marge d’un colloque improvisé à Alger sur le Sahara. Que la presse algérienne attaque le Maroc continuellement est une chose mais qu’une chaîne de télévision publique diffame aussi ignoblement le Roi du Maroc est un acte d’hostilité officiel de la part du gouvernement algérien pour lequel l’ensemble des citoyens marocains ont le droit d’exiger une réaction ferme de la part de nos officiels et de notre classe politique.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *