L’accord social n’est toujours pas appliqué

Dans un communiqué, l’union syndicale des fonctionnaires (UMT) souligne qu’elle soutient la grève du 23, 24 et 25 juillet qu’observent les administrateurs, les informatistes, les techniciens, les informaticiens et les licenciés et demande l’application immédiate de l’accord social du 30 avril 2003. Dans le même communiqué, elle ajoute que dans le cadre de l’accord social du 30 avril 2003, le gouvernement s’est engagé formellement à augmenter le salaire Minimum de 10 %, les salaires des fonctionnaires des échelles de 1 à 9 et de régler la situation des administrateurs et cadres assimilés, des techniciens et des informatistes. Trois mois se sont écoulés depuis la signature de cet accord sans que le gouvernement concrétise ses engagements, ce qui explique l’impatience et la colère des différentes catégories de fonctionnaires qui ont décidé de passer à l’action depuis le 20 juin dernier et qui devaient entamer une grève de trois jours les 23, 24 et 25 juillet. En conséquence l’Union Syndicale des Fonctionnaires en tant que défenseur des revendications de l’ensemble des fonctionnaires de l’Etat et des collectivités locales réitère son appui total aux luttes des catégories de fonctionnaires en grève et proteste contre le non-application des engagements du gouvernement.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *