L’affaire de la Caisse de la Zakat va être le prochain cheval de bataille du PJD.

L’affaire de la Caisse de la Zakat (Aumône annuelle obligatoire dans la chariâ islamique) va être le prochain cheval de bataille du Parti de la justice et du développement (PJD) dans les coulisses de la Chambre des représentants. Lahcen Daoudi qui excelle dans «l’opposition financière» sera certainement chargé de défendre ce dossier. Après avoir réussi à obtenir une baisse de la TVA sur les crédits «Halal» et décroché une exonération de la TVA pour la construction des mosquées, le financier des islamistes s’apprête à lutter pour une mise en exécution d’une décision annoncée par Sa Majesté le Roi en 2004. Se concentrer sur l’action politico-financière semble marcher pour les islamistes mieux que l’approche polémiste stérile qui ne fait qu’isoler davantage le parti dans le champ politique national.        

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *