Lahlimi courtise les Français

Le Haut Commissaire au Plan, Ahmed Lahlimi, actuellement en visite de travail à Paris, a évoqué avec ses différents interlocuteurs les programmes de coopération technique entre les directions statistiques de son département et les différents organismes français.
Lors d’une rencontre, lundi soir, avec Jean-Michel Charpin, directeur général de l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), le Haut commissaire s’est félicité de l’apport des experts de l’Institut français à la qualité de la production statistique au Maroc.
Il a également insisté sur les défis majeurs de la statistique nationale, dont la mise en place de comptes économiques conformes aux standards internationaux et l’établissement d’indicateurs statistiques de l’emploi, du chômage et des salaires.
Les programmes de coopération de l’INSEE continueront à accompagner le processus de mise à niveau et à bénéficier aux techniciens marocains en vue d’affronter ces challenges, a-t-il dit.
Dans une déclaration à la MAP, M.Lahlimi a fait observer que la mise en œuvre desdits programmes se fait par le biais des ressources internes dans la mesure où le Maroc dispose de statisticiens confirmés et d’un appareil statistique de qualité qui n’ont rien à envier à ceux des pays leaders en la matière.
Dans la perspective de la concrétisation du programme ambitieux de mise à niveau de son système de production et d’information statistique, le Maroc est soucieux de tirer profit des expériences des pays et des organismes les plus avancés dans ce domaine, notamment l’INSEE qui reste un partenaire traditionnel ayant toujours accompagné l’ensemble des activités des services statistiques nationaux, a-t-il ajouté.
Après avoir rappelé que le Haut commissariat au Plan (HCP) et l’INSEE sont liés par un accord de coopération "extrêmement diversifié", il a signalé que les actions conjointes prévues en 2006-2007 portent notamment sur la réalisation d’enquêtes relatives à l’emploi et aux revenus des ménages.
Il a également relevé que l’Institut national français est disposé à accompagner le Maroc dans son processus de mise à niveau, à le faire bénéficier de son expérience et à l’informer sur les standards européens en matière de statistiques.
M.Lahlimi a, d’autre part, souligné que cette visite constitue une opportunité pour prendre contact avec nombre d’experts et d’organismes français ayant une longue expérience en matière de prospective et d’intelligence économique en vue de tirer profit de leur expertise.
Dans ce contexte, il a indiqué avoir perçu auprès de Mme Sophie Boissart, directrice générale du Centre d’analyse stratégique (ex-Commissariat général au Plan), toute la disponibilité requise pour accompagner le Maroc dans ce vaste programme de mise à niveau.
Le Haut commissaire a, en outre, qualifié d’"extrêmement utiles" ses rencontres avec Christian Estrosi, ministre délégué à l’Aménagement du territoire, et Pierre Mirabaud, délégué à l’Aménagement du territoire et à l’Action régionale, dans la mesure où le Maroc pourrait tirer profit de leurs expériences en matière des techniques de la prospective et bénéficier de leur assistance dans nombre de travaux de prospective qui seront menés dans les secteurs notamment de l’agriculture, du tourisme, de la santé et de l’énergie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *