Lahlimi met en avant le « saut qualitatif » enregistré par les méthodes et techniques du SNIS

L’affinement des concepts, la maîtrise des méthodes, l’amélioration des techniques de collecte et d’exploitation des données relatives au recensement économique et la réalisation d’enquêtes sur l’emploi et les prix sont autant d’avancées qualitatives accomplies au niveau du Système national d’Information statistique (SNIS) au titre de l’année 2004-2005, a indiqué le haut commissaire au plan, Ahmed Lahlimi Alami.
Intervenant lors d’un séminaire tenu jeudi à Rabat sur  » la mise à niveau du SNIS, réalisations et perspectives », M. Lahlimi a souligné les efforts entrepris par le Haut Commissariat au Plan (HCP) dans « la promotion des instruments conceptuels et méthodologiques d’une approche rénovée de la planification basée sur la prospective, la démarche stratégique et l’évaluation et le renforcement des atouts d’indépendance et de performance du système institutionnel de la production statistique ».
Les évaluations positives des instances internationales dont le Fonds monétaire international (FMI), la Banque mondiale (BM), la Banque africaine de développement (BAD), et l’Agence des Etats-Unis pour le Développement International (USAID) et la confiance qu’ils font aux statisticiens marocains justifient l’éligibilité du Maroc à la norme Spéciale de Diffusion des Données (NSDD), a-t-il fait remarquer.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *