L’Algérie reste prisonnière «du complexe marocain»

L’Algérie est restée prisonnière des complexes du passé, notamment le «complexe marocain», a souligné le quotidien libanais «Al Mostaqbal». Le «complexe marocain» fait que l’Algérie conteste toujours la souveraineté du Royaume sur ses provinces du Sud, rechignant ainsi à accepter l’initiative marocaine d’autonomie au Sahara qui offre une sortie honorable pour l’ensemble des parties, a-t-il dit, relevant que le front du Polisario n’est en réalité qu’un instrument parmi d’autres aux mains des services de sécurité algériens. Le même quotidien a évoqué les problèmes de sécurité en Algérie. Dans ce sens, il a annoncé que «la rivalité permanente avec le Maroc et le refus d’ouvrir les frontières entre les deux pays ne servent que les intérêts des terroristes qui profitent de l’absence d’une coopération régionale en la matière».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *