L’ambassadeur des Etats-Unis à Alger défend la solution d’autonomie

L’ambassadeur des Etats-Unis à Alger défend la solution d’autonomie

C’est au cœur d’Alger que les Etats-Unis ont choisi cette fois de manifester leur soutien à la solution d’autonomie pour le Sahara. L’ambassadeur américain en Algérie, Robert S. Ford, a fait un nouveau plaidoyer pour l’offre marocaine d’octroyer une large autonomie aux provinces sahariennes. Lors d’une conférence de presse, organisée lundi dernier à Alger, le diplomate américain a qualifié de «crédible et porteur d’idées» la proposition marocaine, écartant d’emblée l’option «irréaliste et irréalisable» de «l’indépendance» prônée par le Polisario et l’Algérie. «Si le Polisario a des propositions à faire au sujet de la forme d’autonomie et des modalités de sa mise en œuvre, il n’a qu’à décliner son projet», a exhorté le responsable américain, en précisant que «l’autodétermination» (du peuple sahraoui), – dont se gargarisent les ennemis de l’intégrité territoriale du Royaume , «ne signifie pas nécessairement l’indépendance». Le diplomate américain critique à fleuret moucheté «l’interprétation sélective» que fait l’Algérie, et le Polisario du principe onusien de «l’autodétermination», soutenant, – comme l’a déjà fait le Royaume du Maroc, que «L’autonomie est une forme d’autodétermination». «L’autonomie peut offrir sur le plan pragmatique une amélioration des conditions des réfugiés sahraouis qui vivent dans les camps», a estimé le responsable américain, en faisant référence aux conditions de vie horribles qui continuent de prévaloir dans les camps de Tindouf, à la défaveur de la population sahraouie séquestrée. «L’autonomie peut faire avancer les choses en faveur des Sahraouis», a plaidé l’ambassadeur US devant un parterre de médias algériens, qui ont réservé dans leur édition de mardi un large écho à la position américaine sur le conflit du Sahara. Hier, plusieurs journaux algérois ont relayé les propos du diplomate US, en soulignant que cette nouvelle sortie américaine intervient à quelques jours de la lettre envoyée, vendredi dernier, par le président américain George Walker Bush à SM le Roi Mohammed VI. Dans cette lettre, le président Bush souligne que les Etats-Unis soutiennent que «l’autonomie du Sahara sous souveraineté marocaine est la seule solution réaliste au conflit du Sahara».
Le chef d’Etat américain a exprimé par la même occasion son soutien à «des négociations substantielles sur cette question dans le cadre de l’ONU», en qualifiant de «crédible et sérieuse» l’Initiative marocaine pour négocier un statut d’autonomie au Sahara.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *