L’AMDH condamne les menaces contre l’écrivain Saïd Lekhel

L’Association marocaine des droits de l’Homme (AMDH) a condamné "les menaces de liquidation physique" dont a fait l’objet Saïd Lekhel, chercheur et écrivain, menaces proférées par le dénommé "Groupe islamiste d’unification et de jihad au Maghreb Al Aqsa".
Dans un communiqué, l’AMDH qui souligne avoir reçu une plainte de la part de M.Lekhel accompagnée des deux lettres de menace, condamne vigoureusement le groupe auteur de ces menaces et "tous ceux qui cherchent à confisquer le droit à la liberté d’opinion et d’expression et le droit à la différence".
Le bureau central de l’Association exprime, à cette occasion, "sa solidarité avec M.Lekhel dans l’épreuve qu’il traverse et qui consiste en la menace de confiscation de son droit à la vie", demandant "aux autorités concernées d’agir d’urgence en vue d’ouvrir une enquête sur la provenance de ces menaces et de prendre les mesures légales nécessaires à ce sujet, notamment le souci de préserver la sécurité du chercheur Saïd Lekhel".
L’Association a, en outre, appelé toutes les forces vives du pays à "condamner les menaces qui portent atteinte au droit à la vie et à agir, de concert, en vue de barrer la route à tous ceux qui s’en prennent aux droits et aux libertés des citoyens et veulent répandre la terreur et le terrorisme et diffuser la culture de la haine et de l’intolérance".
M.Lekhel avait annoncé avoir reçu deux lettres de menaces de liquidation physique "s’il ne cessait ses écrits critiquant la pensée des groupes de l’Islam politique, notamment sur les colonnes d’un quotidien marocain".

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *