Lancement du programme national de l’émergence industrielle à Tanger

Lancement du programme national de l’émergence industrielle à Tanger

Sa Majesté  le Roi Mohammed VI a présidé, lundi au Palais Marchane à Tanger, la cérémonie de signature d’une convention de financement d’un programme national de l’émergence industrielle dans certains secteurs porteurs d’une grande valeur ajoutée et d’opportunités d’emploi. Cette convention a été signée par Salaheddine Mezouar, ministre de l’économie et des finances, Ahmed Réda Chami, ministre de l’industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies et Abdelouahed Kabbaj, président du Directoire du Fonds Hassan II pour le développement économique et social.
Celle–ci  porte sur l’appui à la mise en place de Pôles d’excellence industriels intégrés (PEII) pour un montant de 500 millions DH provenant du Fonds Hassan II pour le développement économique et social. Les PEII sont des plates-formes destinées à un ou plusieurs métiers et regroupent un ensemble d’activités et de fonctions (activités industrielles et commerciales,centres de formation et de recherche, services de base et services spécifiques et éventuellement une zone d’habitat pour les employés de la plate-forme) qui concourent à assurer à ces plates-formes les meilleures conditions de compétitivité.
Le programme des PEII qui sera réalisé dans diverses régions du Royaume  portera sur les «métiers mondiaux du Maroc». Deux pôles ont été identifiés, l’un à Casablanca et l’autre à Kénitra pour abriter des PEII dédiés à l’industrie aéronautique, l’industrie automobile et à l’agro-industrie. D’autres pôles seront sélectionnés en fonction de l’identification des assiettes foncières et des études en cours.
Pour assurer la réalisation du programme des PEII, le processus de choix des opérateurs se fera par appel à la concurrence sur la base de cahiers des charges et des études technico-financières. Ces opérateurs auront à assumer une ou plusieurs fonctions pour la réalisation et la mise en activité de chaque pôle, qui sont l’aménagement, le développement, la promotion, la commercialisation, l’exploitation et la gestion à travers des conventions spécifiques définissant les conditions et les engagements des parties. Le processus va être entamé pour les deux pôles identifiés dans les meilleurs délais et pour les autres pôles, dans d’autres régions du Royaume, dès leur sélection à la suite des études en cours.
Intervenant lors de la cérémonie M. Chami a souligné que «l’importance socio-économique du secteur de l’Industrie est incontestable, les industries de transformation représentant 16% du PIB et employant plus d’un million de personnes», précisant dans ce sens que l’industrie permettra notamment de réduire le chômage urbain, de combler le déficit commercial et de drainer beaucoup d’investissements étrangers. Ce programme est également mis en place pour répondre à l’urgence de poursuivre l’édification d’une économie compétitive intégrée à l’économie mondiale et capable de s’imposer sur les marchés internationaux et dans les nouveaux domaines à grande valeur ajoutée, a-t-il ajouté.
Pour sa part, M. Kabbaj, président du Directoire du Fonds Hassan II pour le développement économique et social, a indiqué que ce programme a été élaboré à la lumière des résultats préliminaires des études relatives à l’émergence industrielle au Maroc. Ces résultats, a-t-il dit, ont conclu à la nécessité de mettre en place un programme de PEII, l’objectif étant de mettre à la disposition des investisseurs une nouvelle génération d’infrastructures au moindre coût possible.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *