L’ANRT trace ses perspectives

Sous la présidence du Premier ministre, Abbas El Fassi, s’est tenu, le lundi 19 mai, à Rabat, le Conseil d’Administration de l’Agence nationale de réglementation des Télécommunications (ANRT). Après avoir passé en revue les comptes de l’ANRT au titre de l’exercice 2007, et l’état d’avancement de la note d’orientations générales pour la libéralisation du secteur pour la période 2004 – 2008, El Mountassir Billah a ensuite présenté le projet de budget de l’ANRT au titre de l’exercice 2008. Ce dernier inclut notamment la poursuite des actions de l’INPT (Institut national des postes et télécommunications) dans le cadre de l’augmentation des effectifs, objet de l’initiative gouvernementale pour la formation de 10.000 ingénieurs. Le projet de budget intègre aussi la création d’une annexe de l’INPT à Casablanca. Il porte également sur la participation de l’ANRT dans plusieurs projets tels que le GIE Galileo, la création d’un centre de développement de logiciels (Soft Centre) au niveau de la Technopolis de Rabat.  
Le Conseil d’administration, après en avoir délibéré, a approuvé le budget de l’ANRT au titre de l’exercice 2008. Il a aussi été question pour le conseil de marquer son accord pour que l’ANRT mène, en collaboration avec le ministère du Commerce, de l’Industrie et des Nouvelles Technologies, une étude pour la préparation d’un Plan national stratégique pour le développement des TIC pour les 5 années à venir. Ce Plan permettra également d’identifier des projets qui positionneraient le Maroc comme un centre d’excellence régional des TIC.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *